Paris : des abribus connectés en faveur des associations

welp-manuel-hattinguais

Avec les progrès de la technologie, l’essor des réseaux sociaux et l’inter-connectivité à toute épreuve, on entend de plus en plus souvent parler de Smart City ou « ville connectée » dont le but est de rationaliser divers usages en faveur des citoyens. Aujourd’hui, moi Manuel Hattinguais aimerait vous parler d’une nouvelle technologie que je trouve fort intéressante. Il s’agit de l’application « trouver mon association » couplée à la technologie des abribus 2.0. Vous savez, ces panneaux indicateurs que l’on trouve dans plusieurs villes et d’où il est possible d’utiliser plusieurs applications pour par exemple trouver une exposition, consulter l’actualité ou la météo…et bien d’autres encore ! En bref, il s’agit de panneaux depuis lesquels il est possible d’utiliser des applications. Et en parlant d’application justement, parlons un peu de Welp. Cette dernière consiste à mettre en relation particuliers, associations et bénévoles pour servir des causes diverses et variées. L’initiative vise donc à non seulement occuper les citoyens pendant leur temps d’attente des transports mais également le faire intelligemment en les incitant à s’engager pour ces différentes causes.

Une application mobile également

Welp a collaboré avec la startup PickAsso pour développer une application mobile donc je vous ai précédemment parlé. Celle-ci permet donc un usage en tout lieu et toute heure pour trouver une association à la recherche de bénévoles, et vient compléter l’initiative citoyenne initiée à travers les abribus connectés.

Et vous, avez-vous déjà utilisé Welp ? Qu’en avez-vous pensé ? N’hésitez-pas à me laisser un petit avis en commentaire ! 😉

M. Hattinguais

Source de l’info

Projet Jacquard, la veste connectée de Levi’s et Google

En matière d’objets connectés, les vêtements ne sont pas en reste, comme le prouve ce prototype de veste connectée proposé par Google et Levi’s. Une idée partant de l’idée qu’il est dangereux d’utiliser son smartphone à vélo a ainsi donné naissance à ce prototype quasi-finalisé.

Fonctionnalités de la veste

Le concept novateur consiste en une veste comprenant des fils métalliques conducteurs reliés à des circuits et à des capteurs miniatures. Mais pourquoi donc ? Pour contrôler son smartphone à distance par exemple. En effet, effleurer ou tapoter une zone particulière de la veste permettra de lancer telle ou telle application et de la contrôler, via une transmission Bluetooth. Recevoir des appels, monter ou baisser le volume du son ou demander un itinéraire à Google Maps font partie des fonctionnalités d’ores et déjà accessibles. Le téléchargement préalable de l’application Jacquard sur le smartphone sera toutefois un requis pour accéder à toutes ces fonctionnalités connectées.

Le vêtement possède deux jours d’autonomie et se recharge via un simple câble USB, comme pour un téléphone par exemple

Malgré toutes ces fonctionnalités high-tech, la veste s’apparente et se porte comme un vêtement classique et peut même se laver en machine !

Lancement à l’automne

Si la veste connectée devait initialement sortir au printemps 2017, sa sortie a été retardée pour l’automne de la même année, en raison de nombreuses fonctionnalités pas encore déployées ou en cours de déploiement. Des tests complémentaires sont également conduits afin d’obtenir le produit parfait en termes de vêtement connecté. Au niveau du prix, rien de très excessif : il faudra compter 350 euros pour acquérir cet objet connecté, mais quand on connait les prix des vêtements Levi’s, cela semble raisonnable non ?

Manuel Hattinguais vous invite à découvrir cette fameuse veste en vidéo :

futur-samsung-manuel-hattinguais

Une vision du futur selon Samsung : tout tactile et réalité augmentée

Retranscription du documentaire consultable ici : Empire Samsung un Oeil sur la Planète

« Il était une fois madame Lee, ménagère coréenne. Comme chaque matin, elle posait cette question : « miroir, mon beau miroir, suis-je toujours la plus belle ? » et grâce aux capteurs lasers installés au plafond, son miroir lui répondait : « je recherche vos paramètres santé…masse graisseuse 11,5%, pulsations cardiaques 90, température 36 degrés 9 » ; son miroir lui indique qu’elle a une excellente condition physique. Madame Lee doit alors préparer le déjeuner et se heurte à une interrogation, que manger aujourd’hui ?

Madame Lee : « Je présente cette assiette et l’ordinateur reconnaît quel type de viande c’est et me propose une recette ». Ce midi, madame Lee mangera donc du barbecue de porc avec des patates. Problème : l’ordinateur du réfrigérateur indique qu’il ne reste plus beaucoup de pommes de terre dans le bac à légumes. La mère de famille commande immédiatement (via le frigo connecté) un nouveau paquet qui lui sera livré, elle paie en ligne grâce à un système de reconnaissance faciale . Lire la suite