Paris : des abribus connectés en faveur des associations

welp-manuel-hattinguais

Avec les progrès de la technologie, l’essor des réseaux sociaux et l’inter-connectivité à toute épreuve, on entend de plus en plus souvent parler de Smart City ou « ville connectée » dont le but est de rationaliser divers usages en faveur des citoyens. Aujourd’hui, moi Manuel Hattinguais aimerait vous parler d’une nouvelle technologie que je trouve fort intéressante. Il s’agit de l’application « trouver mon association » couplée à la technologie des abribus 2.0. Vous savez, ces panneaux indicateurs que l’on trouve dans plusieurs villes et d’où il est possible d’utiliser plusieurs applications pour par exemple trouver une exposition, consulter l’actualité ou la météo…et bien d’autres encore ! En bref, il s’agit de panneaux depuis lesquels il est possible d’utiliser des applications. Et en parlant d’application justement, parlons un peu de Welp. Cette dernière consiste à mettre en relation particuliers, associations et bénévoles pour servir des causes diverses et variées. L’initiative vise donc à non seulement occuper les citoyens pendant leur temps d’attente des transports mais également le faire intelligemment en les incitant à s’engager pour ces différentes causes.

Une application mobile également

Welp a collaboré avec la startup PickAsso pour développer une application mobile donc je vous ai précédemment parlé. Celle-ci permet donc un usage en tout lieu et toute heure pour trouver une association à la recherche de bénévoles, et vient compléter l’initiative citoyenne initiée à travers les abribus connectés.

Et vous, avez-vous déjà utilisé Welp ? Qu’en avez-vous pensé ? N’hésitez-pas à me laisser un petit avis en commentaire ! 😉

M. Hattinguais

Source de l’info

Publicités
robot-baryl

Un robot-poubelle bientôt dans les gares SNCF ?

Le 1er décembre, la SCNF a présenté un prototype de smart robot poubelle (B.A.R.Y.L.) à la gare de Lyon, à Paris. Il y sera en test du 5 au 10 décembre. BARYL est un robot qui grâce à capteurs et caméras sait contourner les obstacles, repérer l’appel d’un voyageur (signe de main) et suffisamment autonome pour retourner à sa base se vider quand nécessaire. Une innovation à l’initiative de la société parisienne Immersive Robotics. Lire la suite